25 Juin 2015

Modifier l’alimentation influence la santé intestinale en 2 semaines

On observe près de 13 fois plus de cas de cancers chez les Afro-américains que chez les Sud-Africains. Comment expliquer cela ? Notamment par le régime alimentaire. Le régime des Afro-américains comprend en effet plus de protéines animales et de graisses, mais moins de fibres, que celui des Sud-africains. Et sans surprise, les indicateurs de la santé intestinale sont moins favorables au sein du premier groupe que du second.

Afin d’étudier les effets des graisses et fibres sur la santé intestinale, une équipe de chercheurs internationaux a fait l’expérience d’inverser les régimes alimentaires des deux groupes de population. Des Afro-américains ont suivi un régime plus ‘africain’, c'est-à-dire plus pauvre en graisses et plus riche en fibres ; et inversément les Sud-africains ont suivi un régime ‘américain’. Deux semaines seulement on suffit pour voir une amélioration de la santé intestinale (évaluée par la diminution du taux de divers biomarqueurs et de substances chimiques cancérogènes) des Afro-américains… et une détérioration de celle des Sud-africains.

Source : O’Keefe S.J.D. et al. Fat, fibre and cancer risk in African Americans and rural Africans. Nature Communications, 2015; 6: 6342.

http://www.cancer.be/nouvelles/modifier-l-alimentation-influence-la-sant-intestinale-en-2-semaines#sthash.Y1jKCrVb.dpuf