ORL > Toux Grasse

1. Comprendre

Souvent bruyante et même gênante, la toux est un réflexe naturel suite à une irritation des voies respiratoires. Elle est un moyen de défense de l'organisme et est souvent associée à d'autres symptômes comme un rhume, un mal de gorge, de la fièvre, ...

Il existe deux types de toux : la toux sèche et la toux grasse. Chacune a son propre traitement. 

La toux grasse, ou toux productive, se manifeste par la présence d’expectorations, ou de crachats à l'inverse de la toux sèche, dite « non productive ».

Composées d'eau, de mucus, et souvent de bactéries, virus et globules blancs, ces sécrétions forment un liquide plus ou moins épais pouvant être expulsé par la bouche lors de la toux sous forme de glaires et de crachats. 

A savoir : Tousser est une réaction normale de votre organisme et vise à éliminer ce qui bloque ou irrite vos respiratoires


2. Causes

Très souvent, la toux grasse est la conséquence d’une infection virale (rhume, grippe, …). Les bronches produisent des sécrétions qui, grâce à la toux, permettent d’évacuer ces secrétions chargées de microbes, de pus, ou de particules fines. Il ne faut stopper la production de ces glaires, qui relève d'un mécanisme naturel de défense de l'organisme et dont le but est de nettoyer les poumons (expectoration).

Certains facteurs favorisent l'apparition de la toux : le tabac, la pollution, les écarts de températures, …


3. Conséquences

La toux peut modifier de façon plus ou moins importante la qualité de vie, et tout particulièrement la nuit où elle peut être responsable d’insomnies.

Tousser irrite les voies respiratoires et peut donc aggraver la toux et crée un véritable cercle vicieux, responsable d’une toux persistante et épuisante.

Certains signes de gravité peuvent accompagner la toux sèche et doivent amener à consulter un médecin au plus vite :

  • Altération de l’état général
  • Si votre toux est associée à une forte fièvre ou à d’importantes douleurs
  • Difficultés à respirer, sensation d’oppression
  • Présence de sang dans les crachats
  • Apparition ou modification de la toux chez un fumeur, …

4. Prévention

On ne peut pas prévenir la toux elle-même, seulement prévenir les maladies associées au symptôme, comme les infections respiratoires :

  • Éviter l'utilisation de climatiseurs
  • Aérer régulièrement sa maison, même par température froide
  • Ne pas surchauffer son intérieur
  • Ne pas tousser sans mettre la main devant sa bouche, de ne pas serrer la main si l’on est malade ou à une personne malade,
  • Se laver les mains régulièrement,
  • Utiliser des mouchoirs en papier pour se moucher et les jeter immédiatement.
  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée, avec des fruits et légumes en quantité suffisantes. L’organisme a besoin de nutriments en suffisance pour combattre l’infection. Il existe en pharmacie des compléments alimentaires pour vous aider à mieux prévenir les infections hivernales.
  • Le stress peut diminuer la capacité du système à lutter contre les infections. Si vous pouvez réduire le stress de votre quotidien, cela sera tout bénéfice pour votre santé.

5. Traitement

5.1. Conseil hygiène de vie

  • Buvez beaucoup d’eau et des tisanes dans lesquelles vous aurez ajouté du miel.
  • Dormez suffisamment et la tête surélevée
  • Restez au chaud et dormez suffisamment
  • Nettoyez aussi souvent que nécessaire votre nez avec du sérum physiologique
  • Humidifiez l'air ambiant, adaptez la température ambiante : 19°C
  • Aérez les pièces quelle que soit la saison !
  • Evitez l'exposition aux facteurs irritants : tabac, pollution, poussière...

5.2. Médicaments

A l'opposé de la toux sèche, la toux grasse est productive et utile ; elle sert à l'évacuation des sécrétions (glaires, crachats), qui encombrent les voies respiratoires. Plutôt que de la calmer, il est préférable de la « respecter » et de faciliter l'expulsion des sécrétions grâce à des médicaments fluidifiants ou mucolytiques (carbocystéine, acétylcystéine, bromhexine, …).

Ce sont des poudres à délayer, des sirops ou de comprimés qui aident à la fluidification du mucus bronchique ou nasal. Un seul impératif…les fluidifiants ne seront jamais pris le soir.

Pas d’antibiotiques sans avis médical !

Les antibiotiques sont généralement inutiles pour traiter la toux et les infections qui y sont associées. Les infections respiratoires les plus fréquentes sont causées par des virus, et les antibiotiques sont inefficaces sur les virus !

Les antibiotiques sont prescrits chez certaines personnes souffrant de symptômes persistants de plus en plus graves ou d’infections bactériennes spécifiques comme une pneumonie.

5.3. Approche complémentaire

5.3.1. Aromathérapie

Plusieurs huiles essentielles (HE) sont efficaces pour traiter la toux grasse : Niaouli, Cyprès de Provence, l’Eucalyptus globulus, le Laurus nobilis, Ravinstara, Myrte vert, …

Ces HE peuvent être utilisées seules ou en association. Dans le choix de vos HE, et de la meilleure manière de les utiliser, demandez conseil à votre pharmacien. 

  • En massage, quelques gouttes d’huile essentielle de Laurier noble et de Niaouli mélangées à de l’huile végétale à appliquer sur la poitrine et le haut du dos 2 à 3 fois par jour.
  • Pour calmer et soulager, verser sur un sucre ou dans une cuillère de de miel, une goutte d’HE de Myrte vert et une goute HE de cyprès. À avaler trois ou quatre fois par jour. Et à réserver à l’adulte !

Le conseil en plus : purifier l’air intérieur avec 10 gouttes d’huiles essentielle de thym + 10 gouttes d’HE d’Eucalyptus Radié, en diffusion durant environ 20 min 3 fois par jour.

5.3.2. Phytothérapie

Le thym, la réglisse et le sureau noir donnent un bon coup de pouce pour fluidifier les sécrétions.

Pour dégager les voies respiratoires, le bouillon blanc est souverain ! En plus de ses vertus antiseptiques et anti-inflammatoires, il facilite l’expectoration des mucosités.  Ces différentes plantes peuvent être utilisées seules ou associées, elles sont disponibles en pharmacie sous forme de tisane, sirop, gélules ou pastilles à sucer.

5.3.3. Homéopathie

En homéopathie, il est important de bien choisir le médicament correspondant à votre toux :

Si la toux est grasse le jour et sèche la nuit : Pulsatilla 9 CH

Si la toux est grasse avec une respiration difficile : Antimonium Tartaricum 9 CH

Dans le choix de votre médicament homéopathique, demandez conseil à votre pharmacien.


Date de dernière mise à jour : 03/05/2019