Os/Cartilage > Ostéoporose

1. Comprendre

L’ostéoporose est une maladie du squelette qui rend les os fragiles et dont la manifestation principale et redoutable est la fracture. L’ostéoporose touche actuellement environ une femme de plus de 50 ans sur trois et un homme de plus de 50 ans sur cinq. Cette maladie est en forte croissance, conséquence du vieillissement de la population.

L’os est un système de cellules très dynamique, qui se détruit et se reconstruit tout au long de la vie. L’ostéoporose correspond à un déséquilibre de ce mécanisme : la résorption de l’os prend le pas sur sa formation provoquant une fragilité du squelette.

osteoporosis


2. Causes

  • L’âge: dès 40 ans, la résorption osseuse est supérieure à sa formation. La perte de masse osseuse ne dépasse toutefois pas 3 à 5% par tranche de 10 ans
  • Le sexe: le risque d’ostéoporose est trois fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes.
    • La réserve de masse osseuse de la femme est inférieure à celle de l’homme au même âge.
    • Après la ménopause, la perte de masse osseuse s’accélère due à la baisse de la production d’œstrogène
  • L’hérédité: antécédent de fractures d’ostéoporose dans la famille
  • Antécédents de fractures
  • Les mauvaises habitudes de vie:
    • Apports insuffisants en calcium et vitamine D
    • Manque d’activité physique
    • Tabagisme
    • Consommation d’alcool exagérée
  • Les médicaments :
    • La cortisone et ses dérivés 
    • Certains médicaments contre l’acidité gastrique (IPP)
    • Certains antiépileptiques
    • Certains antidépresseurs
    • Les traitements hormonaux du cancer sein ou de la prostate, ...
  • Certaines maladies peuvent également être responsables d’ostéoporose : troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, …), le diabète, l'hyperthyroïdie, les tumeurs parathyroïdiennes, les rhumatismes inflammatoires, la maladie de Crohn, …

Le saviez-vous ? Le risque de fracture est d’autant plus élevé que l’on cumule plusieurs facteurs de risques


3. Conséquences

La perte osseuse se produit progressivement sur de nombreuses années et ne s’accompagne d’aucun symptôme, la survenue d’une fracture étant bien souvent le premier signe de l’ostéoporose. C’est pourquoi on qualifie souvent l’ostéoporose d’« épidémie silencieuse ».

  • Le premier signe qui doit alerter est une réduction de la taille (3 cm au moins), souvent liée à un affaissement des vertèbres qui peut être douloureux. Le fait d’avoir une fracture vertébrale augmente sensiblement le risque de subir d’autres fractures vertébrales dans un délai d’un an.
  • En dehors de la colonne vertébrale, les fractures les plus fréquentes sont celles du poignet et du col du fémur. Les fractures et tout particulièrement la fracture de la hanche sont responsables d’une perte d’autonomie et de qualité de vie de la personne âgée. Après une fracture de la hanche, 20 à 60% seulement des patients recouvrent leur autonomie dans les activités de la vie quotidienne, après une longue période de revalidation. Les fractures de la hanche et les autres fractures majeures influencent le risque de décès.

4. Diagnostic

Le diagnostic de l’ostéoporose repose sur la preuve d’une diminution anormale de la densité osseuse.

  • La perte de taille constitue un indice.
  • Le Frax : l’Organisation Mondiale de la Santé a mis au point un outil (le FRAX®) qui permet de définir le risque de fracture liée à l'ostéoporosesur 10 ans. Pour évaluer votre risque de fracture : Le FRAX OMS
  • L'ostéoporose est diagnostiquée par un examen qui mesure la densité minérale osseuse, l’ostéodensitométrie. Cet examen est très simple et non douloureux.

Suis-je à risque d’ostéoporose ?

Prenez 1 minute pour faire le nouveau test rapide du risque d'ostéoporose de l'IOF et découvrez si vous êtes à risque. Montrez les résultats de ce test à votre médecin.

http://www.bbcbonehealth.org/test-rapide-du-risque-dosteoporose


5. Prévention

  1. Bougez !
    • La marche, le jogging, l'aérobic, la danse ou la musculation douce ont un effet bénéfique direct sur l'os, car ils nécessitent de porter le poids du corps et impliquent un impact au sol.
    • Le tai-chi-chuan, améliore l'équilibre, et prévient les chutes, sources de fractures et de fragilisation des os.
    • La natation améliore également l’équilibre en renforçant les muscles autour des os.
    • En cas d'antécédents de fracture des vertèbres ou si le dos est voûté, choisissez des activités améliorant la posture, comme le yoga.
  2. Evitez le tabac,
  3. Limitez la prise de poids
  4. Limitez la consommation d’alcool.
  5. Mangez mieux
    • Privilégier une alimentation diversifiée et colorée en incluant beaucoup de fruits et de légumes.
    • Insister sur les apports calciques et de vitamine D. Le calcium se retrouve dans les produits laitiers, mais aussi dans certains végétaux (brocolis, choux, épinards, persil, légumes secs, ...). La vitamine D est acquise essentiellement par l'exposition au soleil ou des poissons gras (sardine, hareng, …). Il est recommandé d’arriver à des apports de 1000-1200 mg de calcium (quatre produits laitiers par jour) et de 800 U.I de vitamine D3 à la ménopause. Les experts scientifiques insistent sur la prise de produits laitiers durant toute la vie, et tout particulièrement en période de croissance.

      Age

      Apport quotidien en calcium en mg

      0 à 12 mois

      210-340

      1 à 10 ans

      500-900

      Adulte

      900

       

      11 à 18 ans

      Adulte >60 ans et femmes ménopausées

      Femme enceinte et allaitante

       

      1200

       



      Produits laitiers

      Mozarella 100g

      Parmesan 30 g

      Emmental 30 g

      Gruyère 30g

      Camenbert 30 g

      Brie 30 g

      Un yaourt nature

      Un verre de lait

       

       

      400

      383

      356

      270

      180

      120

      189

      114

       

      Eaux

      Contrex

      Vittel

      San pelligrino

      Perrier

      Evian

      Bru

      Spa Reine

       

      /l

      486

      234

      185

      149

      78

      22

      4

      Fruits et légumes

      Epinards 150 g

      Brocoli 150 g

      Haricots verts 150 g

      3 figues dèches 40g

      Amandes sèches 30 g

      Une orange 130 g

      Un abricot frais 40g

       

      168

      114

      60

      64

      75

      52

      30

      Sardines en boite, à l’huile 50 g

      165

    • Garantir un apport de protéines adéquat. La malnutrition protéique est un facteur de risque important de fracture de la hanche et peut également contribuer à une mauvaise récupération chez les personnes victimes d’une fracture
    • Eviter les régimes « à la mode » dans lesquels des groupes entiers d’aliments sont sévèrement limités ou éliminés
  6. Prenez des suppléments de calcium et de vitamine D
    Il est difficile d’atteindre les apports recommandés en calcium et vitamine D. C’est pourquoi votre médecin ou votre pharmacien vous conseillera la prise de suppléments de calcium et de vitamine D.

6. Traitement

Le but du traitement est de diminuer le risque de survenue de fractures et leurs conséquences négatives : douleur, difficulté de mouvement, perte de qualité de vie.

  • Même si l’ostéoporose est installée, il est important de maintenir ou d’adopter des mesures d’hygiène de vie permettant de limiter la perte osseuse et de prévenir les fractures (voir prévention).
  • Certains médicaments agissent au niveau du squelette, soit en diminuant la destruction des os, soit en augmentant leur formation. Le choix du médicament est posé par le médecin en tenant compte de votre profil, des effets indésirables possibles des médicaments et en évaluant l'ensemble de la situation (facteurs de risques particuliers, vie quotidienne, etc.). La durée du traitement varie selon les médicaments : pour certains, elle est limitée à quelques mois, pour d'autres à plusieurs années. N’arrêtez jamais votre traitement sans un avis médical.
    «La mauvaise observance des traitements dans l’ostéoporose entraîne une diminution très importante du bénéfice thérapeutique. La maladie progresse, entrainant une baisse de la densité minérale osseuse et donc une augmentation du risque de fractures. On estime que moins de 50 % des patients adhèrent à leur traitement pendant plus d’un an.»
  • Les suppléments en calcium et vitamine D sont systématiquement indiqués en association aux autres médicaments administrés contre l’ostéoporose, ils sont un élément essentiel du traitement de l’ostéoporose.

A savoir : un médicament efficace, une activité physique régulière, du calcium et de la vitamine D est le traitement optimal dans le traitement de l’ostéoporose. Pour une efficacité optimale, ce traitement nécessite d’être pris régulièrement, parfois pendant plusieurs années.


Date de dernière mise à jour : 03/05/2019